Bis repetita placent… et tous les chemins mènent à Rome (ou à Naples, patrie de la pizza)

Encore un titre cryptique, me direz-vous. Mais je suis avec beaucoup d’attention ce qui se passe ces derniers temps autour du blog-marketing (tiens, un terme que je devrais peut-être déposer) blog-marketing®, et viens de cuire une pizza (sort of) pour mes enfants. Et une similarité vient de me frapper entre ces deux univers: à partir d’ingrédients connus et rabâchés, peut soudain naître une combinaison inédite et savoureuse.

La pâte est la même, les ingrédients quasi-invariables, mais l’ordre de leur présentation et leur combinaison peut mener à des résultats totalement différents. Je vous passerai mes hésitations de piêtre cuisinier, mais le hype entourant en ce moment les blogs est autrement intéressant.
Qu’est-ce qu’un blog ? Outre le fait que ce soit un mode d’expression de plus en plus captif d’une plate-forme technologique donnée (il semble que TypePad, avec ses plus de 2 millions de blogs actifs, ait en France à ce sujet anesthésié, sinon tué la concurrence), ce n’est ni plus ni moins qu’un agglomérat de lignes de code dont les ingrédients innovants peuvent être réutilisés à d’autres intentions, dans d’autres contextes, avec un intérêt… majeur.

Car l’agitation faite en ce moment autour des blogs se résume en fait à deux faits incontestables: leur prolifération, leur accaparation par des couches de la population qui n’avaient jusqu’alors pu exprimé leur opinion sur le web avec un aussi grand retentissement (les minorités, les adolescents, les communautés très focalisées autour d’un centre d’intérêt restreint) d’une part, et leur insolente présence dans les moteurs de recherche d’autre part.
Faute de véritable analyse sociologique du web, c’est ce dernier point qui agite le monde des marketers. Voir à ce sujet un excellent article du Radiant Marketing Group.

Mais je doute que les blogs soient la « killer app » de l’internet, et je leur prédis d’ailleurs un rapide déclin en tant qu’outil d’acquisition de clientèle. Comme vous le savez -peut-être- je suis actuellement en recherche d’emploi, et je me dois de penser au futur en termes de tendances, non uniquement d’opportunités ponctuelles. Les médias en ligne, notamment, dont je parlais dans mon précédent billet, devraient s’intéresser de très près aux spécificités des blogs. Des spécificités que tous les portails actuels pourraient reprendre à leur compte, pour donner une impulsion nouvelle à leur présence en ligne. Les outils existent, il suffit de changer quelques lignes de code pour leur donner une ampleur inédite, et redonner aux blogs leur réelle dimension: l’opportunité faite à tout et chacun de s’exprimer et d’être entendu par le monde entier.

Et cela est à lui seul déjà considérable. Ne faisons pas des blogs l’otage des marketers, donnons aux ingénieurs, en les guidant, les clefs de ces nouveaux outils, et laissons la voix de la liberté et de la passion s’exprimer sans arrière-pensée.

Ce contenu a été publié dans Vu, lu ou entendu. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading Facebook Comments ...