Les virus se propagent bien sous terre.

L’une des plus surprenantes campagnes de marketing viral actuellement en cours passe par… le métro parisien !
Au-delà des ressorts de la campagne Transatlantys, décrits dans l’excellent blog culturebuzz.com, le plus intéressant est sans doute l’association quasi-inédite d’une campagne online, relayée sur plusieurs grands portails du web, et d’une campagne d’affichage « classique », mais de caractère typiquement viral, dans le métro.

Des associations ont bien sûr déjà été tentées avec succès entre des campagnes de mailing papier et des sites internet, par exemple, et il semble que nous assistions aujourd’hui à un brouillage de plus en plus grand des frontières entre les médias.
Des voix comme celle de Paul Virilio (voir ici par exemple une intéressante critique de « l’Art du Moteur ») s’élèvent qui mettent en garde contre l’accélération des processus de communication, mais je pense que nous sommes à l’aube d’une ère passionnante qui verra de plus en plus se fondre les notions de « nouvelle » et d' »ancienne » économie, au profit de mécanismes inédits de lecture de l’information.

Ce contenu a été publié dans Vu, lu ou entendu. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading Facebook Comments ...